La LICRA fait courir des rumeurs calomnieuses selon lesquelles les douze militants du Collectif Boycott 68 auraient tenu des propos antisémites lors des deux actions de boycott à Carrefour Illzach en 2009 et 2010, ce qui aurait motivé la LICRA à porter plainte.

Nous affirmons catégoriquement que c’est faux !

En aucun cas les douze militants n'ont tenu de propos antisémites. Ceci est d’ailleurs confirmé par les décisions de justice. Ni les PV de la gendarmerie appelée sur les lieux de l’action, ni les auditions des prévenus et du directeur de magasin Carrefour, ni le dossier d’instruction, ni les deux jugements du tribunal correctionnel de Mulhouse en première instance, ni les deux arrêts de la Cour d’appel de Colmar ne font état de propos antisémites.

Les accusations mensongères de la LICRA sont intolérables et la décrédibilise.

Justice Pour La Palestine

Membre du Collectif Boycott 68