"Pour Amnesty, « si la répression de l’incitation à la haine et à la discrimination est légitime, elle ne peut se confondre avec la critique tout aussi légitime de la politique d’un Etat. La promotion du boycott rentre dans le cadre de cette critique de l’action non violente », estime Dominique Curis, chargé de plaidoyer pour la liberté d’expression. "

http://www.amnesty.fr/Nos-campagnes/Liberte-expression/Dossiers/Le-BDS-dans-le-collimateur-de-la-France-18430

Amnesty international réitère la position émise dans un communiqué du 12 juillet 2011 contre la loi anti-boycott en Israël.

http://www.amnesty.fr/Presse/Communiques-de-presse/Israel-La-loi-anti-boycott-est-une-attaque-la-liberte-d-expression-3110