Jerusalem-affrontements-entre-police-et-Israeliens-d-origine-ethiopienne_article_main

Des affrontements ont opposé jeudi soir dans le centre de Jérusalem les policiers israéliens à deux mille Israéliens d’origine éthiopienne qui manifestaient contre le « racisme de la police », a constaté un journaliste de l’AFP.

« Stop à la violence policière contre les juifs noirs », ont scandé les manifestants, dont l’un brandissait une pancarte : « En Europe, on tue des juifs parce qu’ils sont juifs, et en Israël on tue des juifs parce qu’ils sont noirs ».

Cette manifestation s’est produite alors que la presse locale rapportait les accusations d’un Israélien d’origine éthiopienne, qui a indiqué avoir été agressé par la police israélienne. Walla Bayach a raconté au site d’informations Ynet que des inspecteurs chargés de l’immigration s’en étaient pris à lui lors d’un contrôle d’identité à Beer Sheva (sud) parce qu’ils croyaient qu’il était un clandestin africain.

Selon la version des policiers, c’est Walla Bayach qui les a agressés au moment où ils lui demandaient ses papiers.

Plus de 120 000 juifs d’origine éthiopienne vivent en Israël. Ils descendent de communautés restées coupées des autres juifs pendant des siècles, et les autorités religieuses d’Israël les ont tardivement reconnues comme membres de la foi juive.

Cette décision a entrainé l’organisation de deux ponts aériens, en 1984 et 1991, qui ont permis l’émigration de 80 000 d’entre eux vers Israël.

Source La Croix