carte-israel-palestine

Depuis Washington le premier ministre israélien, Netanyahou, a exposé son plan de paix en trois points avec maintien de l'occupation militaire en Cisjordanie. 

Selon Haaretz, il a énuméré ce qu'il a appelé le «triangle de la vraie paix»:

 - une véritable reconnaissance mutuelle,

 - la fin de toutes les réclamations, y compris le droit au retour, c'est-à-dire le renoncement à leurs droits

 - et la présence de l'armée à long terme, c'st-à-dire l'occupation

Dans ces conditions on vois ce que "reconnaissance mutulelle" veut dire ! La paix israélienne c'est l'occupation sans la résistance.

"Il faut sortir nos têtes du sable. Les faux espoirs n'apporteront pas la paix véritable," at-il dit.

 Auparavant il avait mis la responsabilité de l'échec des négociations sur le dos de l'Autorité palestinien  bien que tout responsable politique rejetterait un tel plan malnommé "de paix". 

Soixante six ans après sa création, Israël est un Etat suprématiste, une judéocratie, une dictature qui ne reconnait aux Palestiniens aucun droit.

Dans un entretien Norman Finkelstein a décrit comment Israël refuse de faire la paix mais continue depuis plus de 60 ans le nettoyage ethnique.

Video en anglais retranscrite en français