Pas de Jafaden dans les caddies !

La combine est connue, la grande distribution utilise maintes subterfuges pour manipuler le consommateurs par des messages subliminaux afin de l'amener à acheter les produits les plus rentables.

Mais chez Leclerc de la rue Gay-Lussac à Mulhouse c’est le comble. Le magasin met en scène des produits du commerce équitable pour mieux vendre les produits originaires d’un Etat qui bafoue les droits fondamentaux des Palestiniens : les droits de l’homme, les droits de l’enfant, le droit international (colonisation, occupation militaire, construction du mur).

Comme en témoigne cette photographie du rayon de jus de fruits le consommateur se laisse impressionner par la gestion de placement en gondole :

IMG_3946

Cliquez sur la photo pour agrandir

=> Label Entr'aide / commerce équitable (jus de fruit du Brésil) : 4 rangs suffisent

=> Prix 1,29 €

=> recherche de prix inférieur

=> 0,67 € sur la même étagère à portée de vue

=> Hop là ! Jafaden dans le caddy, et il y en a à profusion sur la gondole (sauf l'étagère du bas qui contient la marque Eco+ la moins chère)

Le jus de fruits du commerce équitable sert d’appât pour vendre du Jafaden d'origine Israël.

Leclerc c’est engagé dans une démarche éthique comme en témoigne son communiqué du 20 mai 2005 :

«Attentifs et exigeants envers les conditions de production, les centres Leclerc ont développé une politique rigoureuse avec les fournisseurs locaux, pour un respect des droits fondamentaux des personnes et une amélioration de leurs conditions de vie. »

Or, les Palestiniens sont privés de leurs droits fondamentaux. Israël est condamné par la Cour Internationale de Justice en 2004 pour la construction du mur. Le rapport d’Amnesty International sur l’eau montre qu’il y a une discrimination entre Juifs et Palestiniens sur l’usage de l’eau. La terre des Palestiniens est confisquée par la colonisation, notamment celle qui offre les meilleurs rendements (7000 colons exploitent la vallée du Jourdain en territoires palestiniens occupés).

Le rapport Goldstone accuse Israël d'avoir commis des actes assimilables à des crimes de guerre et peut-être, dans certaines circonstances, à des crimes contre l'humanité lors de l'offensive de gaza.             

La main d’œuvre palestinienne n'est pas libre ce qui induit une concurrence déloyale sur les prix.

Chez Leclerc, n'achetez pas de jus de fruits de la Marque repère JAFADEN !